Web et modèles

Grand nombre d’entreprises sont nées avec le Web, des pure players. Elle proposent et vendent leurs produits/services exclusivement en ligne, en full digital :  eBay en est un bon exemple. Il existe également des entreprises qui ont doublé leur activité en physique par une activité sur le Web : un supermarché physique et son homologue en ligne. C’est ce fonctionnement physique et digital, phygital, qui est aujourd’hui le plus répandu. Cela dit, avec le Web, nous assistons surtout à une révolution technologique qui risque de bouleverser les modèles économiques traditionnels, les disrupter ; des sociétés comme Uber, Airbnb, Amazon se sont respectivement imposés aux taxis, aux hôtels, aux commerçants traditionnels.

modele-web-entreprise

Le Web n’a pas dit son dernier mot, les entreprises traditionnelles non plus. Celles qui sauront prendre le train de l’innovation, tout en ayant une valeur ajoutée humaine forte, seront encore là demain.

Web et cyber-sécurité

Sans verser dans la paranoïa, un modèle d’entreprise full-digital reste aujourd’hui une option dangereuse, lorsqu’on prend conscience de l’ampleur des cyber-menaces. Cela dit, aucune entreprise n’est à l’abri des cyber-attaques. Déstabilisation, sabotage des systèmes d’information, espionnage informatique et fraude, neutralisation et hacktivisme, la délinquance, voire la guerre économique sur le Web sont devenues de véritables problèmes pour les individus, les entreprises, les États. Cette menace est réelle et elle peut mettre en péril une grande multinationale, une banque, un organisme public, mais aussi un artisan, un médecin, un simple citoyen.

cyber-securite-omnium-finance2

Au-delà d’une législation concertée face à ce fléau des temps modernes, les entreprises misent sur un renforcement technologique de leurs systèmes d’information et surtout sur la formation/information des salariés, des clients et des partenaires, car l’erreur, la négligence humaine est le premier facteur de risque dans le domaine de la cyber-sécurité.